Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 
18.11.2015

Prêt à Taux Zéro : un nouveau dispositif élargi

Plus d’accédants éligibles au PTZ
120 000 : c’est le nombre de ménages qui pourront bénéficier du Prêt à Taux Zéro à partir du 1er janvier 2016. Petit rappel : accordé par les banques, le PTZ est réservé aux primo-accédants pour l'achat de leur résidence principale et est consenti sans intérêt. Il est accordé sous conditions de ressources et en complément d’un crédit immobilier classique.

Pour permettre à un plus grand nombre de Français de devenir propriétaires, le gouvernement vient de relever les plafonds de ressources des emprunteurs, permettant ainsi l'accès au PTZ à des revenus moins modestes. Ainsi, selon les zones géographiques (nommées A, B1, B2 et C définies selon la tension sur le marché local de l’immobilier et du niveau plus ou moins élevé des prix), le plafond de ressources a été fixé à 54 000 euros au lieu de 48 000 euros pour un couple avec 2 enfants en zone B2 (agglomérations de plus de 50 000 habitants) et jusqu’à 118 400 euros pour un foyer composé de 8 personnes en zone A (Ile-de-France, Côte d’Azur et frontière franco-suisse) !

Augmentation du montant du prêt
Ce « nouveau PTZ » pourra financer jusqu’à 40 % du montant de l’achat immobilier, contre 18 à 26 % auparavant !
Ainsi, à Montpellier (situé en zone A), un couple sans enfant pourra par exemple bénéficier d’un PTZ de 84 000 euros pour l'achat d'un bien immobilier à 210 000 euros, le reste du financement se faisant par un prêt ordinaire. Dans la même zone, un couple avec 3 enfants et plus pourra se voir prêter à taux nul jusqu’à 138 000 euros !
 
Allongement du différé de remboursement
Réservé jusqu'ici aux accédants des tranches de revenus les moins élevées, le différé de remboursement est accordé désormais à tous les ménages éligibles pour une durée minimum de 5 ans. L’idée étant de permettre aux acquéreurs de commencer par rembourser leur emprunt « classique », contracté auprès d’une banque. A noter que plus les revenus d'un ménage sont modestes, plus les conditions de remboursement sont avantageuses. Le différé de remboursement est ainsi allongé jusqu'à 15 ans. Dans le même esprit, afin de réduire le montant des mensualités, la durée de remboursement du Prêt à Taux Zéro a été portée à 20 ans minimum !

Par ailleurs, en ce qui concerne l'achat d'un logement ancien, le prêt à taux zéro, actuellement réservé à certains territoires ruraux, sera élargi à l’ensemble du territoire.