Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Bordeaux Euratlantique : la révolution autour de la LGV Pour son programme de modernisation Bordeaux 2030, la ville relève un défi de taille : réaliser le plus grand programme d’aménagement urbain de France, Bordeaux Euratlantique

Bordeaux Euratlantique : en attendant la LGV

À l’instar de La Défense ou d’Euroméditérranée, Bordeaux Euratlantique est inscrite sur la liste des opérations d’intérêt national. L’Etat est partie prenante dans ce chantier pharaonique qui s’étale sur trois phases : 2013-2018, 2018-2023 et 2022-2027. Et pour cause, il dépasse largement le seul périmètre bordelais. Il s’étalera sur trois communes : Bordeaux (386 ha), Bègles (217 ha) et Floirac (135 ha). C’est la création de la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux-Toulouse (LGV Sud Atlantique), qui reliera la capitale en moins de 2 heures d’ici 2017, puis la ville rose en 1 heure d’ici 2024. Investir dans l’immobilier à Bordeaux, c’est miser sur un futur carrefour stratégique nord-sud, qui gagne ses galons de grande métropole européenne.

La gare Saint-Jean au cœur de Bordeaux Euratlantique

La gare Saint-Jean doit passer de 11 à 18 millions de voyageurs avec l’arrivée de la LGV Sud Atlantique. Logiquement, des travaux d’extension et de modernisation ont été entrepris, avec notamment un nouveau hall voyageurs équipé de services et commerces. Mais Bordeaux Euratlantique ne se limite pas aux rails : c’est un nouveau quartier qui sort de terre. Près de 2,5 millions de m2 seront construits, sous forme de bureaux et de logements. Il s’agit d’un quartier d’affaires européen, à l’instar de nombreuses métropoles françaises comme Lille Europe, ou La Part-Dieu à Lyon. Comme dans les autres villes, toujours le même enjeu : connecter le quartier d’affaires au centre-ville. A Bordeaux, cela passera par le réaménagement de l’entrée sud-est.

Bordeaux Euratlantique : de nouveaux équipements

La maison des économiques créatives (MECA) sera inaugurée en 2017. Cet équipement, consacré à l’art contemporain sera le complément idéal du Centre d’arts plastiques et contemporains. Il abritera, entre autres, la Fondation régionale d’art contemporain, mais aussi l’agence ECLA (Ecrit, Cinéma, Livre, Audiovisuel). Puis ce sera la Cité Numérique, futur temple incontournable de l’économique numérique en Aquitaine, avec pour ambition d’être un lieu d’innovation au service des entreprises, des artistes comme des habitants.

Bordeaux Euratlantique repense les espaces publics et le logement

Le territoire n’était jusqu’ici qu’une juxtaposition d’unités d’habitations de centres industriels et d’activités économiques diverses, peu ou mal reliées entre elles. Le projet Bordeaux Euratlantique prévoit également la requalification et la réorganisation des voiries, parkings, transports en commun et surtout optimisations des liaisons modales : vélo, train, tramway et bus devraient voisiner plus harmonieusement et offrir un trajet de qualité. Les 15 000 m2 de logements prévus dans le projet Euratlantique, seront aussi bien en location sociale qu’en accession semi-privée et privée pour assurer une mixité à laquelle la ville est attachée.