Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Crédit immobilier : quel montant, quelle durée ? Sauf héritage ou fortune personnelle, lorsque l’on achète un bien, un crédit immobilier est incontournable. Deux questions principales s’imposent alors à tout acquéreur : « Quel montant vais-je pouvoir emprunter ? », et « Pour quelle durée ? ».

Crédit immobilier : quel montant emprunter ?

Si les taux d’intérêt sont historiquement très bas, les banques n’ont pas pour autant assoupli les conditions dans lesquelles elles acceptent de prêter de l’argent pour acheter un bien immobilier — qu’il s’agisse d’une résidence principale ou d’un investissement. En général, pour déterminer le montant qu’elles acceptent de prêter, elles définissent ce que l’on appelle un « taux d’effort ».

Ce taux d’effort correspond au montant de la future mensualité du prêt, qui ne peut dépasser 33 % des revenus mensuels du foyer emprunteur. Ainsi, un couple qui gagnerait, à deux, 3 000 euros par mois aura du mal à obtenir des mensualités supérieures à 1 000 euros.
Reste maintenant à déterminer combien vous pouvez emprunter. Pour cela, appliquez ce taux de 33 % à vos revenus mensuels, puis comparez le capital que cela représente sur différentes durées — il existe de nombreux simulateurs en ligne. Ainsi, 1 000 euros de remboursement mensuel donneraient un emprunt potentiel de :

•    108 000 euros sur 10 ans ;
•    152 000 euros sur 15 ans ;
•    190 000 euros sur 20 ans ;
•    217 000 euros sur 25 ans.


Crédit immobilier : quelle durée ?

La durée de l’emprunt est une caractéristique à ne pas négliger lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier. Bien sûr, il serait tentant de favoriser le reste à vivre (la somme qu’il reste une fois que les frais fixes sont payés) en empruntant sur une plus longue durée, puisque cela permet d’obtenir des mensualités plus faibles. Sauf que cela implique de payer des intérêts plus importants, puisqu’ils s’appliquent tout au long de l’emprunt. Plus le crédit immobilier est long, plus la somme des intérêts est élevée ! Faut-il, dès lors, privilégier une durée de remboursement courte ? Si cela fait baisser la somme des intérêts, cela augmente aussi les mensualités…

Alors, sur quelle durée faut-il emprunter ? Il n’existe pas une bonne réponse universelle à cette question. Il faut trouver le bon équilibre entre une mensualité « gérable » financièrement et un coût raisonnable de l’emprunt. La règle des 33 % est bonne, mais elle intègre l’ensemble de l’endettement de l’emprunteur : il ne faut donc pas forcément emprunter pour une mensualité équivalente au tiers de vos revenus, car vous ne pourriez plus contracter de prêt pour, par exemple, acheter une voiture. Il n’est pas interdit toutefois que vos revenus évoluent à la hausse sur la durée de votre crédit immobilier…

Notre conseil ? Prenez le temps d’étudier la durée de votre emprunt avec votre banquier ou votre courtier, pour trouver la solution qui vous dégage le plus de budget au quotidien, sans impliquer de rembourser votre bien pendant une durée trop longue !