Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Les prix de l'immobilier dans les principales villes françaises De Lille à Marseille, de Rennes à Strasbourg, de Bordeaux à Nice : découvrez les prix moyens de l'immobilier (neuf et ancien) à l’issue du premier trimestre 2015 dans les grandes villes françaises (source : meilleursagents)


Nord-Picardie
 

Lille : en baisse
Le prix moyen au m2 est au plus haut dans le centre historique (quartiers Vauban et Vieux-Lille). A Lomme à l’ouest et Villeneuve-d’Ascq à l’est, on peut se loger à partir de 1 600 € à 1 900 €/m2. Les prix les plus bas se trouvent au nord de l'agglomération lilloise, à Roubaix et Tourcoing.

Amiens : en baisse depuis la rentrée 2014
Pour un logement au meilleur prix, il faut éviter le centre-ville – notamment le secteur Saint-Leu –  et privilégier les quartiers périphériques. Les prix sont légèrement supérieurs dans l’agglomération, notamment à l’est d’Amiens (Rivery, Camon).
 

Ouest
 

Normandie

Caen et Rouen : stable après une baisse sensible ces dernières années
Caen reste légèrement en dessous de Rouen. Au sud-est de Caen et dans les quartiers Est à Rouen, on trouve des logements à partir d’environ 1 500 €/m2, alors que le prix au mètre carré frôle les 3 000 € en centre-ville.



Bretagne

Rennes : en hausse
Le coût moyen atteint 3 000 €/m2 dans le centre-ville historique. Les prix les plus bas se trouvent dans les quartiers périphériques, notamment au sud de l’agglomération rennaise (quartiers Berquigny - Le Blosne).

Pays de Loire

Nantes :  en hausse constante depuis des années
Les prix les plus élevés se trouvent dans l'hypercentre où les offres sont très rares. En revanche, dans les quartiers périphériques, on peut trouver un appartement à moins de 2 000 €/m2, de même que dans les communes limitrophes (Rezé, Orvault).

 

Région Parisienne


Paris : baisse limitée

Le prix moyen au m² d’un appartement dans la capitale est passé sous les 8 000 €. Les prix les plus bas se trouvent dans les 19e et 20e arrondissements à l’est – les plus élevés dans les 6e et 7e. Autour de Paris, on observe une grande variabilité dans les prix : l’ouest parisien, prisé des cadres, se situe dans une fourchette de prix parisienne, à l’image de Neuilly-sur-Seine (9 000 € / m²).
Les prix les plus bas se situent en Seine-et-Marne, au-delà de Meaux et de Fontainebleau, avec des appartements à partir de 1 400 € / m² à Choisy-en-Brie, Nemours ou Provins.
 

Ile-de-France (prix moyen d'un appartement / m²)

92 - Hauts-de-Seine : 5 400 €
94 - Val-de-Marne à 4 000 €
78 - Yvelines : 3 700 €
93 - Seine-Saint-Denis : 3 100 €
95 - Val-d’Oise : 2 800 €
91 - Essonne : 2 700 €
77 - Seine-et-Marne : 2 600 €


Est


Strasbourg : stable depuis 2007
La majeure partie des biens disponibles à la vente possède au moins trois pièces, le nombre de studios étant plus limité que dans d'autres agglomérations. Dans les quartiers ouest comme Hautepierre, ou sud comme Neuhof, on peut trouver des logements à moins de 2 000 €/m2. Dans le cœur de la capitale alsacienne, le coût moyen au m2 dépasse 3 000 €, comme dans les quartiers Petite France ou Contades, où l’on trouve aussi les prix les plus élevés pour des biens d’exception.
 

Centre
 

Tours : en développement
De nombreux logements sont en cours de construction. Les prix les plus bas se trouvent au sud, près de Joué-lès-Tours et Chambray-lès-Tours. Les plus élevés sont situés en centre-ville, aux alentours de la cathédrale.
 

Sud-Est
 

Annecy : calme plat et disparités
La fourchette des prix est assez large. Même budget moyen dans plusieurs communes de l'Ain se trouvant à proximité immédiate de la frontière suisse et de Genève (Crozet, Gex). Le montant au m2 frise 3 900 € pour Sauverny et dépasse 4 100 € à Prévessin-Moëns. A Chambéry aux portes des Alpes, les prix sont plus abordables.

Lyon : recul modéré et marché solide
Les prix connaissent une forte variation selon le quartier. Les logements les moins chers se trouvent dans le 9e arrondissement à l’ouest de la Saône, alors que les biens luxueux se situent dans le 6e arrondissement près du parc de la Tête d’Or, et en Presqu’île dans le 2e arrondissement, les secteurs les plus prisés. A Villeurbanne, le coût moyen au m2 est d’environ 2 600 € pour un appartement, et ce chiffre descend à 2 300 € à Bron et 2 100 € à Vaulx-en-Velin et Saint-Priest.
 

Sud-Ouest
 

Bordeaux : valeur sûre, tire la région vers le haut
Les prix varient comme souvent en fonction de l’emplacement et augmentent sensiblement depuis les quartiers périphériques jusqu’au centre-ville. Les biens immobiliers les moins chers se situent à proximité des zones d'activités au nord et au sud de la ville, ainsi que sur la rive Est de la Garonne.
 

Midi-Pyrénées


Toulouse : stabilité - tous les indicateurs au vert
Les quartiers les plus demandés sont Carmes, le Capitole et Saint-Georges avec un coût moyen au m2 supérieur à 3 500 €. A l’ouest de Toulouse, Colomiers permet d’acquérir un logement à partir de 1 300 €/m2.

Montpellier : en baisse
Les quartiers les plus onéreux se situent sur la partie Est de la ville, avec un coût moyen au m2 de 3 500 € de Port Marianne à Odysseum, le secteur le plus proche des plages et des infrastructures. Les quartiers ouest (La Paillade, Celleneuve) sont plus accessibles, avec des tarifs inférieurs à 2 000 €/m2.


Provence-Alpes Côte d’Azur


Marseille : en baisse sensible
Le prix moyen varie beaucoup avec un coût inférieur à 1 400 €/m2 dans les quartiers Nord (15e arrondissement), alors qu’il dépasse 3 000 €/m2 autour du Vieux Port (7e et 8e arrondissements). Plus on s’approche des calanques au sud, plus le prix peut rester élevé malgré la conjoncture.

Toulon : en baisse
Les prix restent inférieurs à ceux de la Côte d’Azur toute proche. Les quartiers Mourillon et Cap-Brun, en bord de mer, sont les plus prisés et donc les plus onéreux. Dans la commune d'Hyères située à une dizaine de kilomètres à l'est, les tarifs sont encore plus élevés, notamment sur le bord de mer. Dans le prolongement, Le Lavandou affiche des prix plus importants : 5 300 €/m2 en moyenne pour un appartement.

Nice : en baisse
Nice est plus accessible financièrement qu'Antibes. Dans ces deux villes emblématiques de la Côte d'Azur, les quartiers situés sur le bord de mer sont évidemment les plus prisés et les plus chers : à Nice près de Villefranche-sur-Mer ou à Antibes aux alentours de Juan-les-Pins. En remontant vers les terres et l’arrière-pays niçois, il est possible d'accéder à des logements inférieurs à 3 000 €/m2.