Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Ligne TEOR 4 : un arc Nord Sud pour compléter le réseau D’ici 2018, le réseau de transports en commun de Rouen va se densifier avec une 4e ligne TEOR. Elle viendra épauler le Métro de Rouen sur l’axe Nord-Sud, et inciter un peu plus les usagers à laisser la voiture à l’entrée du centre-ville.

A Rouen, le métro est en fait… un tramway !

Les deux lignes « Métro » de Rouen sont en fait un tramway, qui dessert aussi Le Petit Quevilly, Le Grand-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen et Saint-Etienne-du-Rouvray. Il prend effectivement des airs de métro lorsqu’il s’engouffre dans les 5 stations souterraines parmi les 31 stations qu’il relie, situées principalement sur la rive droite pour ne pas dévisager le centre historique de Rouen. Mais il s’agit bien d’un réseau de tramway, qui dispose de 15 km de voies et qui transporte 67 000 voyageurs chaque jour, facilitant les trajets entre rive droite et rive gauche, du nord de la ville centre vers la banlieue Sud.


TEOR : le bus à haut niveau de service de Rouen

Au tramway de Rouen l’axe Nord-Sud, au TEOR l’axe Est-Ouest ! Trois lignes de bus à haut niveau de service, appelées TEOR, assurent les échanges entre l’est et l’ouest de Rouen, grâce notamment à 60 % de parcours en voie réservée pour des temps de trajets réduits. Les 3 lignes existantes desservent 52 stations sur près de 26 km de parcours entre Mont-Saint-Aignan et Darnétal. Les communes de Bihorel, Déville-lès-Rouen, Maromme, Notre-Dame-de-Bondeville et Canteleu sont également traversées par des TEOR, à portée de 150 000 habitants pour 45 000 voyageurs quotidiens. En parallèle, le réseau Astuce propose une cinquantaine de lignes de bus pour desservir les 71 communes de l’agglomération rouennaise.


Pourquoi une 4e ligne de TEOR ?

Le TEOR va déroger à la signification de son acronyme (transport est-ouest rouennais) pour venir suppléer les deux lignes de métro sur l’axe Nord-Sud. Depuis la station Boulingrin sur la rive droite, il va lui aussi rallier la rive gauche, mais via le pont Guillaume le Conquérant, pour se diriger vers le Zénith après avoir notamment traversé l’écoquartier Flaubert, sur un parcours de 8,5 km ponctué de 15 stations. Le T4 doit ainsi offrir une alternative performante à la voiture, grâce notamment à la création de parkings relais aux entrées Nord-Est et Sud de la métropole rouennaise. Cet arc Nord-Sud doit aussi densifier les correspondances entre les principales lignes du réseau Astuce. Il croise ainsi le Métro à 4 reprises (Boulingrin, Place Beauvoisine, Gare SNCF et Jean Jaurès), ainsi que les trois autres lignes TEOR à Boulevard des Belges et les lignes Fast F1 et F2. La Métropole table sur près de 20 000 usagers quotidiens.


TEOR 4 : du nouveau pour le cadre de vie

La 4e ligne TEOR va remodeler le paysage urbain sur son parcours, en bénéficiant pour une large partie d’une voie dédiée. Réaménagement des places et des carrefours, création de pistes cyclables, nouveaux aménagements paysagers (arbres, plantations, etc...). De quoi assurer une meilleure continuité entre les quartiers, et réduire la prépondérance de la voiture dans le centre-ville. Un argument favorable à un investissement immobilier à Rouen !