Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Choisir un administrateur de biens Lorsqu'il met en location un appartement ou une maison, un propriétaire se retrouve confronté à des tâches administratives avec lesquelles il n’est pas toujours familier.

Lorsqu'il met en location un appartement ou une maison, un propriétaire se retrouve confronté à des tâches administratives avec lesquelles il n’est pas toujours familier. Quand il n'est pas expert en immobilier, cela peut même s'avérer difficile et décourageant. Il peut toutefois déléguer la gestion locative de son bien à un administrateur de biens. Découvrez ses missions et le coût de ses prestations.
 

Les multiples missions de l'administrateur de biens

L'administrateur de biens assure une fonction intermédiaire entre un propriétaire et son patrimoine immobilier locatif. En fonction des clauses de son mandat de gestion, il sera amené à effectuer un certain nombre de tâches administratives. Avant même la location du logement, il devra par exemple assurer les visites, sélectionner le futur locataire, rédiger les baux ou encore réaliser l'état des lieux d'entrée (puis de sortie à la fin du bail). Mais sa mission ne s'arrête pas là. Durant toute la durée de la location, il sera en charge de la rédaction des quittances de loyer, de la révision de son montant, ainsi que de la régularisation des charges. Exempté de toutes ces obligations chronophages, le propriétaire n'aura plus qu'à encaisser les loyers, moyennant certains frais bien entendu. Avoir recours à un administrateur de biens présente de nombreux avantages. C'est d'autant plus vrai que la plupart d'entre eux proposent, en plus de leurs services, une garantie loyers impayés sécurisant la rentabilité de votre patrimoine immobilier locatif.
 

Combien coûte un administrateur de biens ?

Le coût d'un administrateur de biens dépend de la mission que lui confie le propriétaire. Il varie également en fonction du nombre de biens donnés en gestion, de leur localisation et de leur dispersion géographique. En moyenne, les honoraires représentent 6 à 9 % du loyer TTC. Toutefois, pour les limiter au minimum, vous pouvez assurer vous-mêmes certaines missions comme la recherche du locataire ou l'organisation des visites. Des honoraires supplémentaires pourront vous être demandés si votre administrateur de biens venait à gérer des travaux ponctuels d'entretien. Ce surcoût serait cependant rapidement amorti : grâce à un important réseau, l'administrateur de biens peut faire jouer la concurrence et obtenir d'importantes ristournes auprès des artisans. A noter : l'ensemble des honoraires versés sera déductible de vos revenus fonciers.
 

Comment choisir son administrateur de biens ?

Entre grosses structures et petits cabinets, il n'est pas toujours facile pour un propriétaire de choisir un administrateur de biens. Chacun présente des avantages et des inconvénients. Si les grosses structures proposent des tarifs plus bas, la personnalisation du service est généralement moindre qu'avec un petit cabinet. Inversement, en faisant le choix d'une petite agence, vous profiterez d'un conseiller attitré, mais pour un coût plus élevé. A vous de choisir en fonction de vos priorités et de votre niveau d'expertise en immobilier.