Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Les avantages de la location meublée Si la location meublée est moins répandue que la location vide, elle connait un succès croissant auprès des propriétaires immobiliers.

Si la location meublée est moins répandue que la location vide, elle connait un succès croissant auprès des propriétaires immobiliers. Et pour cause : elle offre un statut LMP (Loueur de Meublé Professionnel) fiscalement avantageux ainsi qu’une gestion plus souple du patrimoine immobilier. La location meublée permet de fixer des loyers plus élevés et s'accompagne d'un contrat de location moins contraignant.
 

Des loyers plus élevés et un régime fiscal avantageux avec le statut LMP ou LMNP

Sur le plan financier, la location meublée offre aux propriétaires deux grands avantages. D’une part, elle permet de fixer un loyer plus élevé que dans le cadre d’une location vide. La différence constatée est de 15 à 40 % en faveur du meublé et en fonction des prestations fournies. D’autre part, elle garantit des avantages fiscaux intéressants. En s’inscrivant au registre du commerce à travers une société ou en nom propre, les propriétaires profitent du statut LMP (Loueur de Meublé Professionnel) et des déductions fiscales qui lui sont liées : bien exonéré de l’ISF, déduction des déficits, charges déductibles… La location meublée doit toutefois leur rapporter un revenu minimum de 23 000 €. Si tel n’est pas le cas, le statut LMNP (Loueur de Meublé Non Professionnel) leur permettra de bénéficier également d’une imposition plus douce mais aussi moins avantageuse. LMP ou LMNP, un propriétaire ne pourra qu’augmenter la rentabilité après impôts de son investissement locatif.
 

La location meublée : les avantages de contrats plus souples

C’est un fait : les contrats de location meublée présentent moins de contraintes que les contrats de location vide. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces deux modes de location ne répondent pas aux mêmes réglementations. La location vide est régie par la loi du 6 juillet 1989 imposant un bail de 3 ans minimum et l’envoi des préavis au moins six mois avant échéance. La location meublée répond quant à elle à la loi du 18 juin 2005 et permet une plus grande souplesse : bail d’un an minimum (9 mois pour les étudiants) et préavis à envoyer 3 mois avant échéance. Avec pour avantage de pouvoir récupérer son bien plus rapidement pour l’occuper, le vendre, ou encore répondre à une demande croissante en logements provisoires de la part de locataires aisés. 
 

Les limites de la location meublée

Avant de vous lancer dans la location meublée, sachez que celle-ci présente toutefois certaines limites. Elle est d’abord plus rentable dans les grandes villes universitaires. Ce sont en effet les étudiants qui sont majoritairement à la recherche de telles locations. Elle est ensuite de plus en plus encadrée. Les lits, étagères et coins cuisine suffisaient autrefois à transformer une location vide en location meublée. Or, des décisions de justice ont imposé récemment aux propriétaires de revoir les équipements de leur logement à la hausse et notamment en termes d’électroménager. Enfin, si son régime fiscal avantageux n’est pas remis en cause, la location meublée est désormais soumise au décret d’encadrement des loyers qui s’applique dans une quarantaine de villes françaises, cette disposition ayant été intégrée à la loi Alur (Accès au logement et à un urbanisme rénové).