Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Métro : la ligne 1 voit double En 2018, la ligne 1 du métro de Lille accueillera des rames deux fois plus longues, pour absorber la hausse constante de son trafic depuis sa mise en service en 1983. Une nouvelle prouesse pour un réseau qui n’est pas à un record près…

Lille, inventeur du métro VAL

Le métro de Lille est une création originale made in Lille ! Il s’agit du premier métro VAL au monde. VAL pour véhicule léger automatique, technologie développée dans l’université des sciences et technologies de Lille. VAL, c’est aussi l’acronyme de Villeneuve-d’Ascq - Lille, premier nom du projet. Sa particularité : son fonctionnement sans conducteur, solution économique pour maintenir une fréquence importante malgré un faible trafic. Toulouse, Rennes et les aéroports de Paris se sont laissés séduire par ce concept en France, tout comme Turin en Italie, Chicago aux Etats-Unis et Uijeongbu en Corée du Sud.


Métro de Lille : un réseau étendu

Le métro de Lille, c’est près de 45 km de voies et 60 stations, soit le réseau le plus important en province. Ce sont 350 000 usagers quotidiens qui empruntent les lignes 1 et 2, qui se croisent en gare de Lille Flandres et à la station Porte des Postes. La ligne 1 traverse Lille d’est en ouest sur 12,5 km, de Villeneuve-d’Ascq au CHRU de Lille aux portes de Loos. La ligne 2 relie Lomme à Tourcoing via Roubaix sur 31 km : c’est la plus longue de France. Le métro de Lille cohabite avec le tramway (2 lignes), le bus (dont 5 lignes en site propre) et plus de 4 000 vélos en libre-service (V’Lille). Ces différents modes de transport contribuent à valoriser l’immobilier à Lille situé près des stations.


Des rames deux fois plus longues pour la ligne 1

Pour faire face à la hausse constante du trafic sur la ligne 1 du métro de Lille (+55 % en 10 ans), des travaux ont été entrepris dès 2013 pour doubler la longueur des rames et des quais. Le métro s’allonge ainsi de 26 à 52 mètres. Le renouvellement des rames de la ligne 1 aura pour conséquence d’augmenter également la capacité d’accueil de la ligne 2, qui récupère le matériel roulant. En définitive, la capacité augmente de 50 % sur la ligne 1 et 30 % sur la ligne 2.
Sur la ligne 1, le gain de place s’accompagne aussi d’un nouveau design plus moderne. Les nouvelles rames, appelées boa, pourront accueillir dès 2018 jusqu’à 420 voyageurs. Les travaux dans les stations sont réalisés de nuit, pour ne pas nuire au trafic en journée.