Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Paris à 1 heure grâce à la ligne nouvelle Paris Normandie La ligne nouvelle Paris Normandie va rapprocher un peu plus Rouen de la capitale d’ici 2030. Cela passe par de nouveaux tronçons, mais aussi une nouvelle gare.

Plus de 7 000 navetteurs effectuent Rouen-Paris chaque jour

Entre Rouen et Paris, on peut apercevoir des rames de TGV, mais pas à la vitesse d’un train à grande vitesse. Ils n’avalent pas les 128 km de voies ferrées à 320 km/h mais moitié moins vite, car ils empruntent un tracé « normal », qui ne permet pas au fleuron de la SNCF d’exprimer sa pleine puissance comme sur une ligne à grande vitesse. Conséquence : il faut 1h15 pour poser le pied sur le quai de la gare Saint-Lazare dans le 8e arrondissement de Paris au départ de la gare de Rouen-Rive Droite. Ce trajet est stratégique pour l’attractivité de la préfecture haut-normande, quand on sait que 40 000 actifs du département l’empruntent chaque jour pour se rendre au travail dans la capitale (5 % des emplois du secteur). Ils sont plus de 7 000 de navetteurs à vivre dans l’agglomération rouennaise, et 1 500 à couvrir le même trajet quotidien dans le sens inverse. Des usagers qui déplorent régulièrement des problèmes de ponctualité et d’annulation de train (près d’un sur dix est concerné).


Ligne nouvelle Paris Normandie : plus rapide, plus ponctuelle

Pour y remédier, la ligne nouvelle Paris Normandie prévoit la création de nouveaux tronçons d’ici 2030 (Paris-Mantes, Mantes-Evreux, Rouen-Yvetot), afin de désaturer le réseau actuel, qui pourra ainsi voir se développer les dessertes locales et le fret. La section Evreux-Rouen n’est pas prioritaire, mais inscrite parmi les objectifs à réaliser dans un second temps. On ne parle pas ici de ligne à grande vitesse, mais d’infrastructures hybrides qui permettent au matériel roulant de viser les 250 km/h en Normandie et les 200 km/h en Ile-de-France, afin de réduire les temps de parcours d’environ un quart d’heure. Un Paris Rouen-Paris demanderait ainsi moins d’une heure de trajet, soit un gain d’une demi-heure pour un aller-retour. De quoi conforter les milliers de navetteurs dans leur choix de vie de privilégier une installation à Rouen plutôt qu’en région parisienne, afin d’y profiter d’un cadre plus propice à l’épanouissement familial. Par ricochet, cette amélioration renforce l’intérêt d’un investissement locatif à Rouen…


La nouvelle gare Saint-Sever attend la LNPN de pied ferme

A Rouen, la ligne nouvelle Paris Normandie se concrétise par la création de la nouvelle gare Saint-Sever sur la rive gauche, sur les 30 hectares des terrains des anciens entrepôts de la Sernam près du pont Corneille. D’ici 2030, ce pôle d’échanges multimodal sortira de terre entouré de tout un nouveau quartier mixte dans le cadre du vaste projet urbain Rouen Seine Cité, en complémentarité avec les écoquartiers Luciline et Flaubert. On y attend près de 300 000 m2 de bureaux, logements, commerces et équipements. Un secteur idéal pour un investissement immobilier à Rouen, compte tenu de sa centralité et son excellente desserte !


Et la gare Rive Droite ?

La nouvelle gare va offrir une respiration à la gare Rive Droite, elle qui voit défiler 6 millions de voyageurs chaque année. Elle s’offre d’ailleurs un lifting via notamment un réaménagement de son parvis, dans l’optique du passage de la ligne T4 du TEOR. Le but : en faire aussi un pôle d’échanges multimodal en réduisant la place de la voiture, afin d’améliorer la qualité de vie dans le quartier.