Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Rennes Atalante, le bras armé de la nouvelle économie rennaise Avec la technopole Rennes Atalante, la ville dispose d’un champion européen de la filière numérique, atout majeur de la French Tech Rennes Saint-Malo et moteur performant en matière de création d’emplois. Découverte.

Rennes Atalante en chiffres

Rennes Atalante s’étend sur 5 sites qui n’accueillent que la moitié des 330 entreprises technologiques et scientifiques que fédère cette technopole. Créée en 1984 par Rennes Métropole, elle comptabilise plus de 18 000 emplois privés, qui côtoient près de 5 000 chercheurs.


Rennes Atalante : championne du numérique

Le site de Beaulieu, le plus important de la technopole Rennes Atalante, est dédié aux technologies de l’information et de la communication. Sur 270 hectares à l’est de Rennes, il réunit environ 120 entreprises et 10 000 emplois. Une cinquantaine de laboratoires de recherche y voisinent avec de nombreux plateaux techniques, des pépinières d’entreprises ou encore l’incubateur Emergys. Orange, Technicolor, Thales, Philips… Les grands noms internationaux des TIC sont au rendez-vous, tout comme les SSII (Capgemini, Atos Origin, etc.).

Sur le campus scientifique de l’université Rennes 1 tout proche, on trouve plusieurs grandes écoles comme l'Ecole normale supérieure de Rennes, l'INSA Rennes, Télécom Bretagne ou encore Supélec. Chaque année, ce sont plus de 2 500 étudiants qui sont diplômés en électronique et TIC. De quoi subvenir aux besoins en recrutement des entreprises locales : la filière du numérique, la plus importante de Rennes Atalante (près de 250 sociétés et 15 500 employés), crée près de 600 emplois chaque année sur le territoire.


Rennes Atalante : à la pointe de l’agroalimentaire

C’est sur le site de Champeaux, en bordure du campus scientifique agronomique à l’ouest de Rennes (850 étudiants), que les entreprises de l’agronomie, de l’agroalimentaire et de l’environnement sont regroupées au sein de la technopole Rennes Atalante. Près d’une vingtaine d’entreprises y emploient plus de 1 000 salariés, qui se partagent notamment une halle de technologies laitières ou un plateau analytique. C’est ici que se trouve l’espace entreprises Biopôle, ainsi qu’une vingtaine de laboratoires de pointe en agronomie comme l’Inra.

Champeaux abrite le pôle de compétitivité Valorial, écosystème dédié à l’innovation alimentaire en matière de sécurité, de traçabilité, de qualité ou encore de respect de l’environnement. Rennes est au cœur du premier bassin laitier d’Europe, et de la région leader en France pour les légumes, le fromage ou la viande de veau. Grâce à Rennes Atalante, la Bretagne est sur le podium des régions françaises les plus dynamiques en matière de biotechnologies.


Rennes Atalante : les autres pôles

Les secteurs de la mécanique et de la productique sont concentrés sur le site de Ker Lann, à Bruz, la santé à Villejean et la valorisation des ressources marines à Saint-Malo.
Le pôle productique/mécatronique s’appuie sur la présence de PSA Peugeot Citroën pour diffuser son sens de l’innovation à toute la filière industrielle bretonne.
Le pôle technologies et sciences de la santé est actif dans la recherche biomédicale, avec des acteurs de référence comme Biomérieux, le CNRS ou le Cancéropole Grand Ouest.
Le pôle valorisation des ressources marines propose des applications dans la santé comme dans la cosmétique, la nutrition ou encore l’agronomie, via par exemple la culture d’algues marines en mer et in vitro.

Le développement de Rennes Atalante favorise la venue d’ingénieurs et d’employés hautement qualifiés, ce qui est bénéfique pour le marché immobilier de Rennes et l’activité économique de tout le territoire.