Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Toulouse : les promesses de l'aérotram Dans l'objectif de moderniser les transports en commun et de redynamiser la couronne urbaine, la ville rose promet d’innover avec un nouveau mode de transport, l’aérotram.

Un aérotram pour relier des bassins d'emploi

Prévu pour une mise en service à partir de 2020, le projet d'aérotram ou Téléphérique Urbain Sud (TUS) de Toulouse traversera la Garonne pour relier l'Université Paul Sabatier, le CHU de Rangueil et l'Oncopole, situés de part et d'autre du fleuve, au sud de Toulouse. Ces différents bassins d'emplois complémentaires sont géographiquement proches, mais les temps de trajets sont impactés par les obstacles naturels du terrain.
Cette nouvelle ligne permettra de faire cette jonction en 10 minutes seulement, contre plus de trois quarts d’heure actuellement pour les bus. Les études préparatoires estiment un trafic quotidien de plus de 7 000 passagers, de quoi fluidifier le trafic autoroutier. C'est d'ailleurs ce que confirme l'enquête préliminaire de Tisséo, indiquant que 15 % des usagers faisant quotidiennement le trajet opteraient pour l'utilisation de la ligne aérotram plutôt que de prendre leur voiture.
L'option d'un tramway aérien s'est présentée comme une excellente  alternative  à une extension d'une ligne de métro actuelle, beaucoup plus onéreuse. Dans une logique d'harmonisation des transports en commun, les horaires du TUS seront globalement calqués sur ceux du métro, soit un premier départ à 5h15 le matin et jusqu'à minuit en semaine, puis une heure en weekend, avec 1 minutes 30 de délais entre chaque cabine durant les heures de pointe.

L’aérotram, le levier de développement du sud de Toulouse

S'inscrivant dans la lignée du projet Toulouse Montaudran Aérospace, l'aérotram permettra aussi d'anticiper les nouveaux flux de circulation engrangés par le développement de ce nouveau quartier. Une première extension est déjà envisagée pour créer une station desservant le site Montaudran Aérospace.
L'extension du TUS se prolongerait également de l'autre côté de la ligne, vers Basso Cambo, terminus de la ligne A du métro et de plusieurs lignes de bus. Toulouse se dirige progressivement vers une interconnexion globale de son offre en transport en commun. Certains ont par ailleurs déjà émis la proposition d'un maillage complet pour la zone Toulouse Sud, en prolongeant cet aérotram vers Cugnaux, Tournefeuille et Colomiers, communes majeurs de la zone urbaine et actuellement moyennement desservies.
Jusqu'alors en retrait, la zone Sud de Toulouse se redynamise et pourrait devenir le point de départ de nombreux projets faisant de Toulouse une métropole à la pointe des transports en commun moderne. Qui dit transports performants dit marché immobilier redynamisé ! Acheter un appartement au sud de Toulouse est un bon pari sur l’avenir de ce secteur de l’agglomération…