Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Toulouse, ville étudiante avec mention Quatrième ville universitaire de France, la ville rose est la préférée des étudiants pour son offre de formation, la qualité de l’enseignement et les perspectives d’embauche

Toulouse : une large offre dans l’enseignement supérieur

Quatre pôles universitaires, une quinzaine de grandes écoles : l’offre de formations à Toulouse est exhaustive. La ville rose abrite notamment une école de journalisme (EJT), la seule école de cinéma publique hors de Paris (ESAV), plusieurs établissements spécialisés dans l’aéronautique (ISAE, ENAC), ainsi que des écoles de commerce réputées. La Toulouse School of Economics (TSE) a connu la reconnaissance en 2014 avec le prix Nobel d’économie de son directeur Jean Tirole, tandis que la Toulouse Business School est entrée dans le top 100 mondial des meilleurs Executiv MBA du Financial Times. L’Université Toulouse 1 Capitole est par ailleurs la première université française dans le classement mondial de Shanghai dans la section économie/business. Quant au CHU de Rangueil, qui accueille 1200 étudiants aux carrières de santé, il est le 2e au classement des hôpitaux français selon un classement du magazine Le Point de 2015.

Toulouse domine le classement annuel de L’Etudiant

Toulouse se hisse régulièrement à la première place des métropoles où il fait bon étudier, selon le classement du magazine L'Etudiant. En 2015, la ville rose reste en tête et creuse même l’écart avec ses rivales. Cette enquête complète se base sur 36 critères scindés en 9 thèmes et répartis dans 4 catégories. Troisième sur le plan des études, sixième pour le cadre de vie et treizième pour la vie étudiante, Toulouse fait la différence sur le critère de l’emploi et des débouchés professionnels pour les jeunes diplômés, où elle surclasse la concurrence. Elle domine aussi sur le critère des transports, grâce notamment au tarif préférentiel dont bénéficient les jeunes de moins de 26 ans (abonnement Tisséo à 100 € par an). L’un des atouts majeurs de Toulouse est aussi la perspective pour les jeunes diplômés d’intégrer le marché du travail. Avec des secteurs dynamiques comme l’aéronautique ou la médecine, les étudiants toulousains dans ces filières notamment ont un avenir tout tracé dans la préfecture du Sud-Ouest.


Les opportunités d'une métropole étudiante pour investir dans le locatif

Avec près de 130 000 étudiants, Toulouse possède un point faible : son offre en matière de logements. Le parc immobilier n’est pas suffisant pour absorber l’afflux de nouveaux arrivants et notamment d’étudiants. Les petites surfaces manquent, ce qui fait le lit de la colocation, le mode d’habitat roi de la population estudiantine toulousaine. Dans ce contexte, investir dans l’immobilier neuf à Toulouse offre de belles perspectives ! Si les résidences étudiantes se développent dans l’agglomération, acheter un appartement du studio au 2 pièces à Toulouse apporte l’assurance de trouver facilement des locataires, notamment parmi les étudiants. La demande locative n’est pas prête de s’épuiser, dans une ville dont l’attractivité auprès des jeunes notamment ne devrait pas s’évaporer !