Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 
14.1.2019

Vous avez plus de 50 ans ? Il est encore temps d'acheter un bien immobilier !

Devenir propriétaire quelques années avant la retraite est tout à faisable. De plus en plus de seniors décident d’acheter un bien immobilier à plus de 50 ans. Les conditions d’octroi du prêt immobilier diffèrent, mais les quinquagénaires disposent en général d’un apport personnel confortable. Attention : l’assurance emprunteur est capitale dans ce type d’emprunt.
 
Emprunteurs seniors : un bon profil pour investir dans l’immobilier
 
Effectuer un achat immobilier après 50 ans est tout à fait réalisable. Avec l’allongement de la durée de vie, les seniors se lançant dans un projet immobilier sont même de plus en plus nombreux. À quelques années de la retraite, certains quinquagénaires contractent un nouveau crédit immobilier pour acquérir le bien de leur future retraite, une maison secondaire ou encore un bien immobilier destiné au patrimoine familial. Investir dans l’immobilier est tout à fait possible après 50 ou 60 ans, même si les conditions d’octroi du prêt diffèrent d’un établissement bancaire à l’autre.
 
Le taux du crédit, lui, ne dépend pas de l’âge de l’emprunteur. Plus la durée du prêt est courte, plus le taux est bas. Or, les seniors empruntent sur des durées moins longues que les jeunes couples primo-accédants, en général sur 10 ou 15 ans. Parallèlement, ils ont moins de charges à assumer, n’ayant plus d’enfants à charge. Souvent ils se sont déjà constitués un patrimoine et peuvent compter sur un apport personnel conséquent. Autant de critères qui rendent les emprunteurs seniors intéressants pour les banques.
 
En revanche, il est préférable de souscrire le crédit immobilier avant le départ à la retraite, synonyme d’une baisse des revenus de 15 % à 40 %. Dans le calcul de l’endettement, les banques prennent d’ailleurs en compte 70 % des revenus nets pour anticiper la baisse des revenus inhérente à l’arrêt de l’activité professionnelle. L’établissement de crédit va surtout pallier le risque lié à la vieillesse via l’assurance emprunteur.
 
L’assurance emprunteur : la clé d’un prêt réussi à plus de 50 ans
 
L’assurance emprunteur est l’assurance associée au crédit immobilier. Celle-ci peut être souscrite auprès de l’établissement de crédit ou auprès d’un autre organisme. La plupart des banques acceptent de couvrir l’emprunteur jusqu’à 75 ans. En cas de décès, le bien immobilier est remboursé par l’assurance et directement transmis aux ayants droit.
 
Néanmoins, l’état de santé de l’emprunteur peut entraîner une surprime, c’est-à-dire un supplément de prime ou de cotisation, demandée à l’emprunteur. Cette majoration vise à compenser le risque lié à d’éventuels problèmes de santé entraînés par la vieillesse et la probabilité d’un décès. Selon l’existence de maladies chroniques ou dégénératives, le montant de celle-ci peut être élevé.
 
Les avantages de l’achat d’un logement neuf avant la retraite
 
Que ce soit pour une résidence principale ou une résidence secondaire, l’achat d’un logement neuf avant la retraite est une stratégie d’investissement pertinente. Changement de rythme radical, la retraite induit un changement de vie global. C’est un moment capital dans une vie qu’il est préférable d’anticiper.
 
Libérés des contraintes professionnelles, de nombreux particuliers décident de changer de lieu de résidence, se rapprochant de la mer, misant sur la tranquillité de la campagne ou en se réinstallant dans leur région natale. Acheter un logement dans le secteur souhaité permet d’opérer ce changement de vie dans les meilleures conditions possibles.
 
Un logement neuf comporte plusieurs avantages par rapport à un logement ancien. En effet, une construction neuve est bâtie avec des matériaux de qualité, performants sur le plan énergétique. Cela représente un gage d’économies d’énergie et la promesse d’un un confort thermique et phonique optimum. Un logement bien isolé permet aussi de réduire de manière significative le montant des factures de chauffage.
 
L’achat d’un logement neuf est également plus sécurisé, grâce à la garantie attachée à ce type d’investissement. De plus, dans le cas d’un appartement neuf en VEFA, les frais de notaire sont minorés, s’élevant entre 2 % à 3 % au lieu de 6 % à 7 % dans l’ancien. Les prestations offertes par un logement neuf (agencement, finitions, configuration des pièces) sont en général bien supérieures à celles d’un logement ancien. Pas de travaux à réaliser à l’arrivée, le nouveau propriétaire a simplement ses effets personnels à mettre en place.