Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Euralille : le centre-ville ultra-moderne Euralille fut la réponse de Lille à la crise industrielle qui a frappé la région au tournant des années 1970/80. Profitant de la construction du tracé de l’Eurostar entre Paris et Londres, il s’est développé autour de la gare Lille Europe.

Troisième quartier d’affaires de France avec 14 000 emplois, Euralille poursuit son développement, plus de 20 ans après sa création, pour coller à l’image dynamique de Lille.

Euralille : quartier d’affaires, mais pas seulement


Sur 110 hectares d’anciennes friches militaires notamment, Euralille n’abrite pas que des bureaux (occupés à 95 %) ! La Tour de Lille et la Tour Lilleurope, qui enjambent les voies SNCF, surplombent le vaste centre commercial Euralille et ses 120 boutiques, ainsi que de nombreux immeubles d’habitation occupés par près de 5 000 habitants, et un parc de 7,5 hectares. Au fil des années, Euralille a accueilli des lieux dédiés à la culture : Lille Grand Palais et son Zénith en 1994, l’Aéronef en 1995, le Tripostal en 2004, ou encore ; l’hôtel-casino Barrière en 2010. Avec son architecture futuriste et ses bâtiments emblématiques, Euralille constitue un centre-ville inédit parmi les agglomérations françaises, symbole de la modernité propre à Lille.

Euralille 2 : un prolongement à taille humaine


Depuis l’inauguration d’Euralille 1 en 1994, le nouveau centre-ville lillois n’a cessé de s’étendre. Euralille 2 a suivi au début des années 2000, prolongeant le secteur vers le sud au-delà de la gare Lille Flandres, suite à la déviation du périphérique en 1999. Le siège de la région y est implanté, tout comme le quartier Bois Habité, dont les 600 logements achevés en 2012 occupent la moitié des 22 hectares d’Euralille 2. Sur les fortifications occupées jadis par la Foire commerciale de Lille, c’est un habitat à taille humaine qui a pris place, respectueux des dernières normes de respect de l’environnement.


Euralille 3000 : opération régénération


Avec Euralille 3000, l’objectif est de régénérer le secteur, qui souffre encore d’une image froide, plus de 20 ans après sa création. Repenser Euralille de manière plus humaine, c’est optimiser l’espace pour rendre le lieu plus vivant. Au programme, la construction de 130 000 m2 de bureaux et de 1 000 logements supplémentaires d’ici 2020, la création d’une place devant la gare Lille Europe, l’amélioration de sa liaison avec la gare de Lille Flandres, l’agrandissement du quartier Chaude Rivière, ou encore la couverture du périphérique d’ici 2030. Pour rendre le secteur plus vivant à la nuit tombée, l’offre de bars et restaurants doit être densifiée au pied des immeubles. A la périphérie d’Euralille, le Champ de Mars de la Citadelle mute en Central Park à la lilloise (fin des travaux en 2017), et le complexe commercial Souham 4, 20 000 m2, ambitieux sur le plan architectural et destiné à être le nouveau pôle d’attractivité d’Euralille.


La friche Saint-Sauveur sort de sa torpeur


Dans le prolongement d’Euralille, la friche Saint-Sauveur a également droit à un sérieux lifting. Autour de l’ancienne gare de marchandises devenue un lieu d’expo branché, ses 23 hectares doivent accueillir près de 2 500 logements d’ici 2022. Bureaux, commerces et équipements sont aussi de la partie, pour créer un nouveau quartier à 5 minutes du centre-ville. Un autre site attractif pour un achat dans l’immobilier neuf à Lille.