Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Le nouveau visage de Lyon Part-Dieu Avec ses bâtiments futuristes, son centre commercial quatre étoiles et son musée design, on pourrait croire que l’éco-quartier Confluence a ringardisé la Part-Dieu, ce quartier d’affaires sorti de terre dans les années 1960.

Il n’en est rien, car la contre-attaque se prépare au cœur du 3e arrondissement de Lyon ! La tour InCity, la plus haute de la skyline lyonnaise (202 m), a donné le ton dès 2015. Mais d’ici 2021, c’est tout le quartier qui va changer de visage, dans le sillage de sa gare TGV dont le lifting s’annonce spectaculaire.


La Part-Dieu, l’autre centre-ville de Lyon

La Part-Dieu, c’est d’abord un quartier d’affaires où bat le pouls de l’économie à Lyon. Il s’agit même du deuxième centre d’affaires de France après la Défense à Paris, avec près de 60 000 emplois. Bâti comme une alternative au centre ancien, ce quartier né dans les années 1960 est marqué par l’architecture qui prévalait alors, mêlant béton et voitures. Pour lui redonner son attractivité, la Ville de Lyon envisage de procéder à un recyclage urbain, entre nouvelles constructions et rénovation de l’existant. Investir dans un appartement neuf à Lyon Part-Dieu permet de miser sur cette transformation pleine de promesses !


Part-Dieu : la gare et le centre commercial changent d’époque

La gare de Lyon-Part-Dieu, la première gare de correspondance en France, est un hub initialement conçu pour accueillir 35 000 usagers quotidiens. Ce nombre est passé à 120 000 aujourd’hui, et devrait atteindre 220 000 usagers d’ici 2030, ce qui explique la volonté des pouvoirs publics de la redimensionner pour éviter la saturation… Mais aussi pour mieux l’intégrer dans le quartier de la Part-Dieu, car il s’agit d’un véritable pôle multimodal où se croisent métro, tramway, bus, deux-roues, voitures et piétons.

D’ici 2021, la gare Part-Dieu verra sa surface d’accueil doubler, avec une réorganisation complète des commerces et de nouveaux accès. La façade très « seventies » va connaître un coup de frais, et les espaces publics autour de la gare seront réaménagés, afin d’offrir une meilleure ouverture sur la ville.
De son côté, le centre commercial de la Part-Dieu – l’autre emblème du quartier – va se munir de nouvelles entrées dès 2017, ainsi que d’un toit-terrasse où les stationnements disparaitront au profit d’une place suspendue végétalisée.