Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Sophia Antipolis, la référence mondiale Depuis les années 1970, le joyau Sophia Antipolis brille au cœur de la région PACA. Première technopole européenne, elle génère la moitié du PIB annuel des Alpes-Maritimes.

Sophia Antipolis : un projet ambitieux


C’est un projet ambitieux que lançait, en 1969, le sénateur des Alpes-Maritimes Pierre Lafitte. Il souhaitait fonder une vaste structure administrative autour de la recherche, de l’innovation et des échanges professionnels, au cœur d’un environnement naturel. C’est donc loin des centres-villes, sur le plateau de Valbonne, que Sophia Antipolis a vu le jour. Autour d’une idée forte : la « fertilisation croisée », soit l’entremêlement des mondes de la recherche et de l’entreprise. Le nom, symbolique, renvoie à celui de l’épouse du sénateur, Sophie Lafitte, et à l’appellation grecque de la ville d’Antibes, « Antipolis ». Le lieu est tout aussi allégorique : c’est sur les rives de la Méditerranée, berceau de la civilisation occidentale, que s’élève cette Silicon Valley à la française.


Sophia Antipolis : une attractivité internationale


Avec le temps, Sophia Antipolis est devenue une référence mondiale. Aujourd’hui, ses 2 400 hectares regroupent 2 200 entreprises pour plus de 35 000 emplois, 4 000 chercheurs et 5 000 étudiants. Une soixantaine de nationalités y évolue ! Cet environnement multiculturel, qui favorise la créativité et la productivité, constitue un cadre épanouissant pour nombre de secteurs innovants : les technologies de l’information et de la communication, l’éducation et la recherche, les sciences de la santé et la chimie, ou encore l’environnement et les sciences de la Terre. PME et startups audacieuses y côtoient des entreprises réputées comme Air France, Cisco, Dassault Systems, Hewlett Packard, Samsung ou Toyota. Avec 800 emplois nouveaux créés chaque année, et une politique qui vise à attirer toujours plus d’entreprises, Sophia Antipolis déploie donc de nombreux atouts pour favoriser l’investissement immobilier près de Nice.


Sophia Antipolis et le projet Sophia 2030


Cette réussite promet de durer : les défis à relever en matière de développement durable et d’environnement vont continuer de conférer à Sophia Antipolis un rôle majeur dans les années à venir. Le Parc va progressivement s’agrandir au fil de l’exécution du plan « Sophia 2030 ». Le projet retenu, « Côte 121 », prévoit l’aménagement de plus de 500 000 m2 supplémentaires autour de 4 pôles d’intérêt :

•    Les Clausonnes, Pôle économique et commercial ;
•    Le Fugueiret, avec sa Cité du Savoir vouée à la recherche (une Cité universitaire et une vaste bibliothèque sont prévues) ;
•    Les Trois Moulins, Pôle sport et loisirs (dominé par la nouvelle salle Azur Arena à Antibes) ;
•    Saint-Philippe, dédié au Pôle Santé.

Ces pôles seront, à terme, tous reliés par des infrastructures de transport. Un argument supplémentaire pour investir dans l’immobilier à Sophia Antipolis.