Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 
15.4.2015

Immobilier : les bonnes raisons d’acheter maintenant

En 2015, l’alignement des planètes dans l’univers de l’immobilier offre de belles opportunités d’accéder à la propriété ou de réaliser un investissement locatif à des prix attractifs.

1. Les prix de l'immobilier sont en baisse

La bulle immobilière s’est sérieusement dégonflée ces dernières années, à l’image de Paris (- 11 % depuis 2011). En 2015, les prix de l’immobilier en France sont ainsi revenus à la hauteur de ceux de 2009. La baisse touche particulièrement les petites agglomérations, alors que les grandes villes de province ont tendance à se stabiliser.
Cette conjoncture est favorable aux candidats à l’accession à la propriété, ainsi qu’aux investisseurs. Les stocks de logements neufs et anciens disponibles à la vente ayant augmenté sur la période récente, les vendeurs sont contraints de revoir leur prétention tarifaire à la baisse et sont davantage enclins à des négociations. Le rapport de force est clairement en faveur des acheteurs, qui ont tout intérêt à profiter de cette accalmie avant que les prix ne repartent à la hausse.

2. Le parc locatif est vieillissant

Dans les zones où le marché immobilier est tendu, les logements placés en location se font rares et les loyers sont relativement élevés pour la classe moyenne. Pourquoi les ménages français devraient-ils consacrer de telles sommes à un logement qui ne leur appartient pas alors qu'ils ont la possibilité de les consacrer à l'achat d'un logement ? D'autant qu'être propriétaire de sa résidence principale est un atout indéniable au moment de la retraite, pour faire face à la baisse inévitable des revenus.
Face à un parc locatif vieillissant, l’investissement dans l'immobilier offre de nombreuses opportunités, notamment dans le neuf. Devenir propriétaire, c'est aussi la possibilité de nouvelles économies et d'un confort de vie bien supérieur grâce aux caractéristiques du neuf :
•    le confort thermique, grâce à une isolation performante pour respecter la RT 2012 ;
•    les économies d’énergie, conséquence vertueuse d’un logement nécessitant moins de consommation de chauffage en hiver et de climatisation en été ;
•    la sécurité, conférée par les garanties constructeur (biennale et décennale) ;
•    les économies financières, grâce à des frais de notaire réduits (2 à 3 % du prix du logement, contre 6 à 7 % dans l’ancien) et à une exonération de la taxe foncière pendant les deux premières années dans la plupart des communes.

3. Les taux d'intérêt n’ont jamais été aussi attractifs

Chaque mois, le même constat : les taux d'intérêt proposés par les organismes bancaires sont historiquement bas, près de deux à trois fois inférieurs à ceux pratiqués dans les années 1990 ! Entre août 2011 et avril 2015, le taux fixe est ainsi passé de 4,30 % à 2,40 % pour une durée d’engagement de 20 ans (source Empruntis). Si ces taux bas pénalisent les épargnants, ils favorisent en revanche les emprunteurs, qui recherchent un crédit pour acheter un logement. Par conséquent, le faible coût d'un prêt immobilier peut être rapidement compensé par la plus-value réalisée lors d'une éventuelle revente du bien au bout de quelques années. Plus vous conservez le placement immobilier, plus le gain potentiel est important.
Les acheteurs ont également la possibilité d'emprunter sur de plus longues périodes qu'auparavant : parfois jusqu'à 30 ans auprès de certains établissements ! Cet étalement du remboursement du crédit permet ainsi d'abaisser le montant des mensualités, au point de rendre parfois l'achat moins coûteux que les sommes versées au titre des loyers et des charges locatives. Il est donc possible de devenir propriétaire, tout en augmentant le pouvoir d’achat du foyer.

4. L’immobilier reste un investissement sûr à long terme

•    Acheter dans l’immobilier, c’est se donner un toit. Une sécurité essentielle en cas de coup dur ou d’accident de la vie.
•    Posséder son logement est le moyen de se créer un patrimoine. Ce dernier peut se transmettre à des conditions avantageuses à ses descendants, notamment via une société civile immobilière (SCI).
•    La pierre est la valeur refuge par excellence. L’immobilier a été et demeure un investissement sûr à long terme, puisque son prix augmente en moyenne de 7,3 % par an depuis un demi-siècle. Se constituer un patrimoine immobilier est donc moins risqué qu’un placement financier, sujet aux atermoiements de l’économie, et plus rentable qu’un livret d’épargne.
•    Devenir propriétaire de son logement permet de préparer sa retraite. Après le remboursement du crédit immobilier durant sa vie active, il n’est plus nécessaire de verser des mensualités. Cela compense la perte de revenus de la retraite.
•    Investir dans l’immobilier contribue à se créer un complément de revenu régulier à long terme. A l’issue du remboursement du crédit immobilier, les loyers perçus constituent un nouveau revenu mensuel pour le propriétaire-bailleur.
•    Il est possible d’investir dans l’immobilier à crédit – à un coût très bas actuellement – tout en bénéficiant de déductions fiscales. Pour encourager le marché de la construction, les pouvoirs publics ont en effet mis en place plusieurs dispositifs pour favoriser l’investissement dans l’immobilier neuf, notamment le dispositif Pinel qui prévoit une réduction de l'impôt sur le revenu comprise entre 12 et 21 % du prix d'achat d'un logement neuf (dans la limite de 300 000 €), à condition qu'il soit placé en location pendant une durée de 6 à 12 ans et sous réserve d'un plafonnement du loyer.

A lire également