Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

La construction d'une résidence neuve La construction d'une résidence neuve est l'aboutissement d'un long processus piloté par le promoteur immobilier. Son rôle reste toutefois assez méconnu par les acquéreurs.

La construction d'une résidence neuve est l'aboutissement d'un long processus piloté par le promoteur immobilier. Son rôle reste toutefois assez méconnu par les acquéreurs. Prospection foncière, demande des autorisations administratives, phase d'études, montage financier… Découvrez  le long chemin qu'emprunte un promoteur immobilier avant de livrer une résidence neuve à ses acquéreurs en VEFA.
 

De la prospection foncière aux études de marché

En matière de construction immobilière, tout commence par la prospection d'un terrain à bâtir. Le promoteur immobilier peut s'en charger lui-même ou la déléguer à différents intermédiaires tels que des notaires ou des agents immobiliers. Cette étape cruciale peut parfois s'étendre sur de longues périodes, selon la durée des négociations avec les propriétaires des emplacements ciblés pour leur potentiel. En parallèle, le promoteur immobilier entame la phase de conception de la résidence neuve en s'appuyant sur des études de marché définissant les besoins de la commune concernée et de la clientèle visée. Ce n'est qu'après la phase de conception qu'est signée la promesse unilatérale de vente avec les propriétaires des terrains à bâtir, étape cruciale vers la vente définitive...
 

De la demande des autorisations administratives à l'élaboration des plans d'exécution

Des démarches administratives vont ensuite occuper le promoteur immobilier afin d'obtenir toutes les autorisations nécessaires à la construction de la résidence neuve. La demande de permis de construire est adressée aux services instructeurs de la municipalité concernée. Au bout de trois mois d'instruction, le permis est délivré par le maire, éventuellement accompagné de certaines limitations (densité du programme immobilier, type de végétation choisie, etc.). Son obtention n'est toutefois pas synonyme d'ouverture du chantier : des recours de tiers ou de l'administration peuvent être formulés dans un délai de trois mois après l'affichage du panneau indiquant que des travaux vont débuter sur le terrain à bâtir. Le promoteur immobilier met généralement à profit cette période pour définir, avec l'architecte et les bureaux d'études concernés, les plans d'exécution des travaux.
 

De l'obtention des prêts à la construction de la résidence neuve

Dès que le permis de construire est validé, une nouvelle étape commence pour le promoteur immobilier : celle de l'obtention d'un prêt promoteur (indispensable pour lancer le projet de construction) et de la garantie de fin d'achèvement (ou GFA). Cette dernière, dans le cadre d'une Vente en Etat Futur d'Achèvement (VEFA), garantira aux acheteurs que la construction de la résidence ira à son terme. L'acquisition du terrain devient alors effective. Le promoteur immobilier doit sélectionner, sur appel d'offres, l'entreprise qui réalisera l'ouvrage. Les travaux peuvent être officiellement lancés : ils s'étalent sur une durée de 16 à 23 mois en moyenne, en commençant par le gros œuvre (terrassement, fondations, maçonnerie, charpente) avant de de passer au second œuvre (couverture, plâtrerie, menuiseries, revêtements de sol, électricité, plomberie, sanitaire, chauffage, peintures et finitions).