Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 

Les économies générées par l'immobilier neuf Si son prix au mètre carré est a priori plus élevé que dans l'ancien d'environ 30 %, l'immobilier neuf génère plusieurs économies grâce à des dispositifs avantageux et des normes de construction vertueuses.


Si son prix au mètre carré est a priori plus élevé que dans l'ancien d'environ 30 %, l'immobilier neuf génère plusieurs économies grâce à des dispositifs avantageux et des normes de construction vertueuses. Acheter dans l'immobilier neuf plutôt que dans l'ancien n'est pas un luxe inaccessible ! Les avantages de l'immobilier neuf s'avèrent même payants sur la durée…
 

Le PTZ+ : un prêt immobilier accessible aux acheteurs dans le neuf

Le PTZ+ est un prêt à taux zéro réservé aux primo-accédants, c'est-à-dire à tous ceux qui acquièrent leur première résidence principale. Il peut notamment être accordé pour la construction d'un logement neuf. Pour être éligible au PTZ+, il faut répondre à certaines conditions de ressources selon la configuration du foyer (célibataire, couple, nombre d'enfants) et la zone géographique. Le plafond va ainsi de 1 500 € à 3 000 € mensuels pour une personne célibataire. Précision importante : le PTZ+ est réservé à l'achat neuf ou en VEFA (Vente en l'état futur d’achèvement) d'un logement qui respecte les normes thermiques (RT 2012 et label BBC). Le dispositif brille par sa simplicité : l'aide est versée dès l'acquisition et son montant peut être facilement déterminé par avance.
 

Acheter un logement neuf, c'est bénéficier de frais de notaire moins élevés

En comparaison avec l'immobilier ancien, un achat dans l'immobilier neuf peut  permettre de diviser les frais de notaire par deux. Cette différence est due aux droits de mutation, bien plus élevés dans l'immobilier ancien. Pour un appartement neuf, les droits de mutation ne comprennent que la publicité foncière. Dans l'ancien, il faut ajouter notamment la taxe communale et le droit départemental d'enregistrement, qui font grimper la note. Résultat : les frais de notaire représentent 2 à 3 % du montant d'un logement neuf, contre environ 6 % dans l'ancien.
 

Les logements neufs sont exonérés de taxe foncière

Les logements neufs bénéficient d'une exonération temporaire de taxe foncière sur une durée de deux ans, qu'il s'agisse d'une résidence principale ou secondaire. Pour bénéficier de l'exonération de la taxe foncière, qui court dès l'année suivant la fin des travaux de la résidence ou du logement neuf, il faut effectuer une déclaration auprès du service des impôts fonciers dans les 90 jours suivant l'achèvement. Les biens immobiliers affichant de hautes performances énergétiques (label BBC) peuvent prétendre à une exonération de la taxe foncière d'une durée de cinq années supplémentaires, pour atteindre une durée totale de sept ans.
 

Acheter son appartement neuf avec une TVA à 5.5 % (ou 7 %) au lieu de 20 %

Pour bénéficier d’un taux de TVA réduit, le logement neuf doit être situé dans une zone ANRU, et ne doit pas dépasser un certain prix au mètre carré. Les zones ANRU sont définies par l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine. Les accédants à la propriété neuve doivent respecter un seuil de revenus et faire de ce logement leur résidence principale. En outre, l'acheteur doit conserver le bien immobilier pendant 15 ans.
 

Un logement neuf pour éviter les travaux

Cela peut paraître une évidence, mais il est bon de le rappeler : en optant pour l'achat d'un logement neuf, vous emménagez directement dans la maison ou l'appartement que vous aviez imaginé. Aucun frais supplémentaire, aucun tracas dû au suivi des travaux… Vous n'avez plus qu'à installer vos meubles !
 

Un logement neuf éco-performant pour des consommations d'énergie réduites

L'achat d'un logement BBC permet de gagner en confort de vie tout en réalisant des économies de chauffage ou d'éclairage. Un bon moyen de concilier écologie et économie ! Par rapport à l'ancien, un appartement situé dans une résidence bénéficiant du label BBC permet de diviser sa facture énergétique par deux. Une économie permanente et un véritable argument à la revente du logement, dans un contexte de hausse constante des prix de l'énergie.