Un conseiller à votre écoute au 0 973 019 208 7 jours sur 7, de 9h30 à 19h

rappel gratuit

 
18.2.2019

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Pour les candidats à la propriété, comme pour les particuliers détenteurs d’un crédit immobilier, l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2 offre la possibilité de résilier ou renégocier chaque année son assurance emprunteur. La perspective de réaliser des économies substantielles de plusieurs milliers d’euros…à condition de bien renégocier son assurance de prêt.
 
Libéraliser l’assurance emprunteur : c’est acté !
 
Le 12 janvier 2018, le Conseil constitutionnel a approuvé l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2, validant sa légalité. Et ce, malgré la fronde des banquiers représentée par la Fédération Bancaire Française, qui avait même déposé un recours contre cet amendement. Et pour cause : ce texte achève de libéraliser le marché de l’assurance emprunteur, rendant possible une résiliation annuelle du contrat à chaque date anniversaire de la signature de l’offre de prêt. Pour le particulier souhaitant changer d’assurance emprunteur, l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception deux mois avant cette échéance suffit.
 
Les banques se sont d’ailleurs engagées à plus de transparence auprès de leurs clients, en communiquant clairement sur cette date. Grâce à ce dispositif juridique, les emprunteurs peuvent plus aisément jouer la carte de la concurrence. Avant cette loi, les banques n’hésitaient pas à conditionner une baisse de leur taux d’intérêt à la souscription de leur assurance emprunteur. Un argument commercial désormais inopérant, les clients pouvant accepter l’offre de crédit et choisir une autre assurance par la suite.
 
Parallèlement, pour négocier au mieux votre crédit immobilier et cibler un bien immobilier correspondant à votre pouvoir d’achat, vous pouvez utiliser notre simulateur de capacité d’emprunt en ligne.
 
Crédit immobilier : renégocier pour faire baisser la note
 
Sur le papier, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Dans les faits, les banques l’exigent pour couvrir leur créance en cas de décès, d’invalidité, voire de perte d’emploi des emprunteurs. Les organismes prêteurs sont ainsi assurés de récupérer leur mise en cas de défaillance des emprunteurs.
 
Il est fréquent que les consommateurs, concentrés sur leur opération de prêt, soient peu regardants sur les conditions de souscription de cette assurance. Pourtant, la part de l’assurance dans le coût global du crédit est loin d’être négligeable. Selon les Echos, celle-ci représente 25% à 30% en moyenne, voire jusqu’à 40% du coût total du crédit. 
 
Bien vérifier les garanties de votre contrat
 

Avant de signer chez la concurrence, il est impératif de bien vérifier que votre nouveau contrat d’assurance emprunteur offre des garanties identiques. Le banquier doit d’ailleurs vous délivrer un document listant et détaillant l’ensemble de ces garanties. Par ailleurs, certains courtiers ou intermédiaires en assurance accompagnent leurs clients dans le processus de résiliation.
 
Un avantage financier…dépendant de votre profil
 
En résiliant votre assurance emprunteur, vous vous demandez quelle somme d’argent vous pouvez espérer économiser ? Ce montant varie fortement en fonction de votre profil emprunteur.
 
En effet, pour définir le taux, les assurances analysent et calculent précisément leur ratio rendement-risque. L’âge, le mode de vie et l’état de santé de l’emprunteur sont des critères déterminants. Les taux appliqués pour l’assurance emprunteur peuvent varier de 0,14% à plus de 0,40%. Un jeune en pleine forme, non-fumeur et ne pratiquant pas d’activités sportives à risque bénéficiera d’un taux bien plus avantageux qu’un sexagénaire présentant des problèmes de santé liés au vieillissement.
 
Néanmoins, changer d’assurance emprunteur peut s’avérer très rentable. Selon le profil, il est possible de tabler sur un gain de quelques milliers d’euros à plus de 10 000 euros. Un budget bonus qui peut représenter une pièce supplémentaire à l’achat, la possibilité d’acheter dans un quartier en centre-ville ou encore un pécule dédié à la réalisation de travaux ou à la décoration.