mes favoris

Baromètre Ifop/Cerenicimo : l'investissement immobilier comme remède à la crise

Le climat économique n'a pas d'incidence sur la confiance des Français à l'égard de l'investissement dans l'immobilier. C'est le résultat du dernier baromètre Ifop/Cerenicimo.

Publié le 06/11/2014


Le dernier baromètre Ifop/Cerenicimo daté de 2014, démontre que l'épargne et l'investissement immobilier gardent la cote en cette période marquée par des annonces de plans de rigueur et de baisse du pouvoir d'achat.
 
Les Français continuent d'épargner...
Un chiffre : 70%. C'est la part des personnes interrogées qui pensent que la sortie de la crise n'est pas pour tout de suite. Conséquence directe de cette morosité ambiante, ces derniers poursuivent leurs efforts d'épargne, selon le même niveau que lors des années précédentes, voire davantage. Seule la nature de cette épargne subit une évolution notable. Pendant que les livrets d'épargne diminuent, l'assurance-vie ou la bourse sont deux placements qui retrouvent une certaine valeur aux yeux des Français. L'immobilier tire lui aussi profit de cette situation.
 
... et maintiennent leur confiance dans l'investissement immobilier
A la recherche d'une sécurité maximale pour leur capital, bien loin devant des aspirations de transmission de patrimoine ou la perspective de réaliser une plus-value, les Français continuent de croire dans l'investissement immobilier. Près d'un sondé sur deux déclare même qu'investir dans l'immobilier demeure un moyen privilégié de se protéger contre l'inflation.
L'autre information du baromètre Ifop/Cerenicimo, c'est la difficulté des Français à connaître leur taux marginal d'imposition. Plus de la moitié des sondés indique ignorer les solutions pour réduire l'impact de la fiscalité sur ses revenus. Le dispositif Duflot, et sa promesse d'une réduction d'impôt de 18 % du coût de revient de l'investissement immobilier, a de beaux jours devant lui.