mes favoris

Votre projet d'acquisition

Le coût réel de la location de votre logement

Pour constituer leur patrimoine immobilier ou simplement pour mieux maîtriser leurs dépenses, 58 % des Français ont décidé de ne plus être locataires. Être locataire a aussi un prix qu’il faut appréhender dans sa globalité.

Mis à jour le 30/11/2020

coins-1726618_640.jpg

Le coût pour un locataire

Selon l’Insee, au 1er janvier 2020, 58 % des ménages français étaient propriétaires de leur logement. Pour constituer leur patrimoine immobilier ou simplement pour mieux maîtriser leurs dépenses, ils ont décidé de ne plus être locataires. 

Pour autant, être locataire a aussi un prix qu’il faut appréhender dans sa globalité. 

Prix du loyer : une évolution plus rapide qu’un crédit

Être locataire, c’est payer un loyer mensuel qui va augmenter au fil des années. Si votre propriétaire n’en a pas l’obligation, il peut parfaitement appliquer une hausse chaque année à la date anniversaire de la signature du bail. 

Si cette augmentation basée sur l’indice de référence des loyers ne semble pas très importante, cumulée au fil des années, elle représente une véritable différence avec le loyer initial. 

Lorsque vous décidez de devenir propriétaire, en optant pour un crédit immobilier à taux fixe, votre mensualité ne change pas, que vous empruntiez durant 10, 15, 20 ou 25 ans. C’est l’assurance de mieux maîtriser votre budget et d’éviter ces augmentations annuelles. 

D’autre part, on imagine souvent qu’un loyer est moins cher qu’une mensualité de crédit, or, avec les taux extrêmement bas dont nous jouissons depuis quelques années, la situation n’est plus la même. 

Selon Seloger, le prix moyen du mètre carré en France est de 14 €. Pour un ménage vivant dans 70 m², cela coûte mensuellement 980 €. Annuellement, cela représente une dépense de 11 760 €. En 20 ans, la durée moyenne d’un crédit en France, cela représente un coût de 235 200 €. 

Les dépenses énergétiques amputent le budget mensuel

Être locataire d’un logement, c’est n’avoir aucune prise sur ses caractéristiques et ses équipements. Beaucoup de locations sont des passoires énergétiques, cela coûte une fortune aux locataires qui, parfois, choisissent même de couper le chauffage tant la facture est élevée.

En achetant un logement aux dernières normes, appartement ou maison, les dépenses énergétiques sont bien plus faibles, il est possible de diviser par 2 ou 3 votre facture de chauffage, c’est loin d’être un détail pour de nombreux ménages.
 

Residence_53021_02.jpeg

Immobilier neuf

Le stationnement : une dépense importante

Les locataires partant du principe qu’ils préfèrent payer un loyer ou qu’ils pensent ne pas pouvoir rembourser un crédit immobilier, ne songent pas nécessairement non plus à acheter une place de parking. De ce fait, lorsqu’ils vivent en ville, ils sont parfois amenés à louer aussi un emplacement pour stationner. 

Or, comme c’est le cas pour le loyer, si l’on réalise un calcul à long terme, le coût du stationnement sera bien plus élevé à la location qu’à l’achat.  

Les dépenses de décoration au profit du propriétaire

Lorsque l’on choisit d’être locataire, on pense simplement au loyer que l’on doit payer chaque mois. Mais nous commençons à le constater, ce loyer additionné aux charges mensuelles n’est peut-être pas si abordable que cela. Et ce n’est pas tout. La décoration est, une fois encore une dépense à perte. Non seulement en étant locataire vous ne constituez pas votre patrimoine immobilier, mais vous valorisez celui de votre propriétaire. 

Certes, vous pourrez emporter avec vous vos meubles et objets de décoration. Mais si vous changez les sols et repeignez les murs, vous aurez réalisé une dépense qui à terme ne vous sera pas bénéfique sur le plan financier. 

Les déménagements coûtent cher

Enfin, devenir propriétaire, c’est avoir la liberté de rester tant que l’on souhaite dans notre logement. En étant locataire d’un appartement ou d’une maison, nous maîtrisons moins notre destin. Le propriétaire peut rompre le bail dans certains cas bien précis ou choisir de ne pas le renouveler. 

Cela multiplie les risques d’être contraint de déménager, or, le déménagement a un coût. Tandis qu’un locataire reste en moyenne 6 ans dans un logement, un propriétaire y reste 15 ans.