mes favoris

Combien faut-il d’apport pour votre premier achat immobilier ?

Lorsqu’on est primo-accédant, on se demande souvent quel prêt pour un premier achat immobilier faire. Pour négocier le meilleur crédit et obtenir le meilleur taux, l’apport personnel est un élément décisif lorsque l’on consulte une banque pour emprunter. Il correspond à la somme que vous possédez déjà avant de contracter votre emprunt. Les établissements bancaires considèrent qu’un apport de 10 % du prix du crédit immobilier est un bon départ pour le financement de votre acquisition. Ce montant aura pour effet d’obtenir de meilleurs taux. Focus sur l’apport personnel, ses avantages et comment le constituer.

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

L’apport personnel correspond à une somme exprimée en pourcentage qui va être injectée dans votre emprunt immobilier. Pour les banques, cette somme d’argent accumulée est un sérieux gage de garantie de l’emprunteur, qui montre son sérieux et sa capacité à épargner. Elle soulage l’établissement d’une partie de l’investissement. Cet apport est en général utilisé pour payer les frais de notaire, les frais de dossier, la caution, etc. 

S’il est possible de contracter un crédit immobilier sans apport, cela sera sous conditions :

-          Excellente situation professionnelle et revenus importants

-          Investissement locatif en loi Pinel

-          Achat d’une résidence secondaire

L’apport personnel : le bon montant 

apport premier achat immobilier

 

Lorsqu’on décide d’acheter son premier logement, il est légitime de se demander comment financer son premier achat immobilier. Avoir un apport personnel est un prérequis. Pour que votre dossier de demande de prêt soit accepté, prévoyez 10 % d’apport personnel. Par exemple, pour acheter un logement dont le prix (non pas de vente mais d’achat) est de 200 000 euros, votre apport doit être de 20 000 euros.

Cette règle des 10 % minimum pour emprunter n’en est pas une pour autant. En fonction des taux d’intérêt, du marché immobilier et de votre profil, votre banque pourra vous demander plus ou moins. Dans le cas du neuf où les frais sont fortement réduits, les organismes bancaires se contenteront d’un apport de 5 % la plupart du temps.

Si vous vous demandez comment calculer un prêt immobilier dans l’achat de neuf, il est assez simple de faire une simulation. Le montant de vos mensualités doit respecter le taux d’endettement maximum de 33 % de votre capacité d’achat. Prenez également en compte l’assurance emprunteur et consultez plusieurs banques, sans oublier de rendre visite à un courtier, capable de négocier des taux plus avantageux.

Bon à savoir : ne mettez pas toute votre épargne dans l’apport. Conserver un bas de laine est essentiel pour une acquisition immobilière sereine et faire face aux dépenses imprévues.

L’apport personnel : un levier de négociation pour financer votre projet

premier achat immobilier neuf

S’il s’agit d’un gage de sérieux évident pour une banque, arriver avec un bon apport vous permet également de bénéficier d’avantages non négligeables. Cet apport vous permet :

  • D’obtenir un meilleur taux de crédit et de réduire sa durée
  • D’alléger les dépenses annexes (frais de dossier, conditions de remboursement anticipé, etc.)
  • Mettre en concurrence les organismes bancaires

Comment constituer un apport personnel ?

Si vous avez le projet d’investir dans un appartement neuf, il est préférable d’anticiper et de préparer votre projet en amont. C’est de cette anticipation que naitra votre apport personnel, qui peut avoir plusieurs provenances :

  • Des économies personnelles, en réorganisant sa vie financièrement et en mettant de l’argent de côté
  • Une épargne bancaire via un livret A, un PEL, une épargne salariale ou une assurance vie
  • Un héritage ou une donation

Il est également possible d’avoir recours à des dispositifs d’aides complémentaires : le prêt à taux zéro (PTZ), les prêts caf, fonctionnaires, départementaux ou bien régionaux. Selon la taille de votre entreprise, vous pouvez avoir recours au prêt employeur.